Arrivée de Christine et de Gladis

A la fin de l’année 2009, nous vous faisions part de changements à Alsafina et nous voudrions continuer à vous donner les nouvelles de la communauté durant ces six derniers mois.

Tout d’abord, ce fut le 15 février, l’arrivée de Christine et Gladis, deux femmes jumelles de 22 ans qui sont venus rejoindre la communauté. Elles étaient déjà venues passer une semaine d’essai, mais maintenant après une période probatoire, nous avons décidé de les accepter. Christine et Gladis, sont de Khabab, un village au sud de Damas. Privées de leur maman, très jeunes, elles ont été placées au Liban, dans une institution qui n’a pu les garder. Revenues au village, leur père qui a un petit commerce ne pouvait s’occuper d’elles. Nous les sentons heureuses à Alsafina, elles sont très prévenantes et affectueuses, si vous venez, elles ne cesseront de vous embrasser et de vous faire faire le tour de la maison.

L’arrivée de nouvelles personnes est toujours un peu déstabilisante pour une communauté et les nouvelles venues doivent petit à petit s’habituer aux règles et habitudes du groupe. On a vite vu que Christine et Gladis se mettaient à aider pour desservir la table le repas terminé, à l’essuyer et à faire la vaisselle avec les autres, nous voyons aussi qu’elles comprennent ce qu’on leur dit, bien qu’elles aient du mal à articuler des mots compréhensibles. Les plus anciennes jouent un peu le rôle de maman et les prennent en affection.

Au début elles ont besoin de s’habituer aux lieux, aux nouvelles personnes, et surtout à prendre un peu de distance l’une de l’autre. Ayant toujours vécu ensemble, se ressemblant, elles peuvent avoir du mal à trouver leur identité, au début nous avions parfois du mal à distinguer Christine de Gladis, et pourtant nous nous apercevons qu’elles sont bien différentes. C’est notre travail de les aider à croître, à se développer, à trouver leur place au milieu de la communauté. Cela est très exigeant pour les assistants qui doivent les prendre en charge personnellement pour leur faire faire des exercices ou des jeux destinés à capter leur attention sur un objet. Nous espérons que l’an prochain elles pourront commencer à aller à l’atelier.

C’est toujours une joie de recevoir de nouvelles personnes et une communauté doit constamment se développer.

Cet article a été publié dans News. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.