Les évènements récents d’Al-Safina

Il faudrait aussi parler des festivités : Il y a eu  les fiançailles de Yamen, à Damas.

Alsafina aime célébrer les anniversaires, c’est une façon de manifester aux personnes qu’elles ont une valeur. Aussi nous n’avons pas manqué de fêter  les anniversaires, de Gaby, de Wafaq et celui de Samer.

Mais il y a eu aussi l’anniversaire d’Ammo Jacques qui doit être notre doyen puisqu’il fêtait ses 80 ans. Avec le P. Frans qui a célébré la messe de cet anniversaire le 12 juin, et bien d’autres membres du Comité, il est parmi ceux qui ont beaucoup aidé Alsafina lors de sa fondation avec Rima Moussalli et qui continuent à apporter leur soutien de diverses manières. A cette occasion Alsafina lui a fait une très grande fête et ce fut l’occasion de beaucoup de rencontres entre des personnes venues parfois de loin et d’horizons très différents.

La rencontre est une chose importante dans nos vies, mais se rencontrer cela suppose sortir de chez soi, sortir de soi-même pour aller à l’écoute de l’autre, aller à la rencontre de l’autre différent de soi, et y aller en pure gratuité. Sortir de soi pour aller à la rencontre de l’homme, c’est aussi l’histoire de Dieu avec l’homme, c’est l’aventure de Dieu qui est venu à notre rencontre : Ce Dieu qui vient nous rencontrer avant même que nous  le cherchions…

Bien souvent dans ce monde qui tend à s’organiser, à se rationaliser, à s’institutionnaliser, dans cette mondialisation qui tend à tout uniformiser, l’organisationnelle tend à prendre la première place et à laisser la personne dans l’oubli. Mais c’est la personne qui est première et nous voulons rappeler cette importance de la personne qui est au cœur de l’Évangile ; l’Arche en plaçant la personne marquée par un handicap au centre de la communauté nous interpelle sur la priorité de la personne dans le monde.

Avec vous, nous espérons que ce message fera son chemin dans notre monde, nous vous remercions de votre solidarité et nous vous redisons  notre amitié.

Cet article a été publié dans News. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.